Syndicat mixte de collecte et de traitement des déchets du blaisois

Compostage individuel 

Le saviez-vous : en recyclant nos déchets végétaux grâce au compostage individuel, on peut réduire de 30 % le poids de nos ordures ménagères ! 

Comment ça marche ? 

Le compostage individuel est une méthode simple qui permet d'obtenir à partir des déchets de cuisine et de jardin, du compost, qui remplace avantageusement le terreau en sac. 

Le compost est un amendement naturel, utilisé pour fertiliser la terre du jardin potager, du jardin d’agrément ou des plantes en pot. Il peut être réalisé au fond du jardin, en tas ou en composteur. 

Un geste simple en faveur de l'environnement : 

  • Vous fabriquez et utilisez un amendement naturel, sans avoir recours à des engrais chimiques. 
  • Quand vous déposez vos déchets dans le composteur, vous diminuez ainsi la quantité de déchets à collecter puis à incinérer : c'est moins de camions de collecte sur les routes, pour une meilleure qualité de vie ! 

 

Conseils :

regle 1

RÈGLE N°1 : Diversifiez les déchets. Il faut de tout et en quantité raisonnable. Mélangez tonte de pelouse, feuillage, fleurs fanées, écorces, épluchures de fruits et légumes, sciure de bois, mais aussi marc de café et coquilles d'œufs écrasées. Les mauvaises herbes qui ne sont pas montées en graines peuvent être également compostées. 

 

regle 2

RÈGLE N°2 : Remuez régulièrement votre compost (1 fois par mois au minimum) car l'apport en oxygène est indispensable pour une meilleure décomposition. 

 

 

regle 3

RÈGLE N° 3 : Vérifiez le taux d'humidité de votre compost. Votre compost doit toujours être humide mais pas trop. Si vous compostez beaucoup de tontes de gazon, pensez à rééquilibrer en ajoutant des matières sèches (cendres, sciure non traitée, carton non glacé, ...) pour absorber le surplus d'humidité. 

 

regle 4

RÈGLE N°4 : Surveillez la présence d'insectes et de micro-organismes tels que les vers de terre, les vers blancs (larves de hannetons), les araignées, les moucherons, les cloportes, ... En effet, c'est grâce à eux que les déchets végétaux deviennent du terreau. La plupart des déchets organiques peuvent être compostés

 

Les faux amis :

Il faut éviter de déposer des végétaux malades dans le composteur (plantes et feuilles des arbres malades) pour éviter la propagation des maladies. 

Les mauvaises herbes en graines, les plants de tomates et les germes de pommes de terre sont des plantes très résistantes qu'il faut éviter de mettre dans le composteur, au risque de les voir repousser lors de l'utilisation du compost. 

Les autres déchets à ne pas mettre

 

huitres

Coquille de fruits de mer 

 

 

 

 

charbon

Cendre de charbon 

 

 

 

 

litiere

Litières d’animaux et excréments 

 

 

 

 

imprimes

Imprimés couleurs, papier glacés 

 

 

 

 

branches

Grosses tailles ou branches entières 

 

 

 

 

textiles

Tissus 

 

 

 

 

viande

Viande et os 

 

 

 

 

poisson

Poisson 

 

 

 

 

huiles

Graisse et huile 

 

 

 

 

produits laitiers

Produit laitier 

 

 

 

 

A mettre en quantité limitée : 

epluchure acides

Epluchures acides (agrumes) 

 

 

 

Comment obtenir un composteur ? 

Si vous souhaitez recycler vos déchets végétaux pour produire votre propre compost, VAL-ECO vous propose d'acquérir un composteur adapté à vos besoins. 

Pour acquérir un composteur, il suffit de retirer un bon de commande auprès de votre mairie ou de le télécharger sur ce site, puis de le renvoyer à VAL-ECO accompagné d'un chèque à l'ordre du Trésor Public. 

Téléchargez le bon de commande composteurs 2018.pdf

3 contenances sont disponibles :

  • 400 litres
  • 600 litres
  • 575 litres en bois

pour en savoir plus >> Guide du compostage individuel 2015

Informations : animation.compostage@val-eco41.fr

ou 02 54 74 62 53 

 

 

Pour réduire vos déchets végétaux à domicile, des solutions existent.

>>> Cliquez ici pour en savoir plus.